Voici enfin!!!!! le lien pour accéder au document-papier des porteurs de projet du surf park à St Père en Retz !

vous pouvez le télécharger.

http://www.labergerie-surfcamp.fr

http://www.labergerie-surfcamp.fr/LA-BERGERIE-SURF-CAMP.pdf

Un autre lien intéressant pour contrebalancer!!!

https://f7td5.app.goo.gl/3TtNN

Le surf Park:

200 mètres de long, 75 mètres de large , profondeur moyenne de 1m65

La consommation d'eau:

remplissage annuel :  25 000 m3

évaporation moyenne de 6 litres/M2/jour = 90M3 par jour

fonctionnement de 190 jours/an = 17 000 M3 par an

Pluviométrie moyenne mensuelle avril à octobre 2016 : 40mm (source https://www.historique-meteo.net) Pour info en 2018 = 22mm sur les mêmes mois....

 Sur 6 mois : 240mm = 3600M3  

Bilan aquatique annuel:

25000 + 17000 - 3600 = 38400M3

Avis de la Chambre d’Agriculture (02/08/2018)

 

Réponse du Commissaire Enquêteur:

La Chambre d’Agriculture valide la compatibilité du potentiel d’activité à l’échelle de la communauté de communes avec le SCoT, mais ne juge pas suffisante les justifications au niveau du projet de Surf Park. Ces remarques sont convergentes avec celles de l’Etat et du PETR et s’explique en grande partie par le retard pris par le projet avec le changement de technologie.
Les justifications sont donc étayées dans le dossier d’approbation.
En revanche, un classement en A ou 2AU nécessitant une révision du document n’est pas compatible avec l’actualité du projet.

A noter qu’un diagnostic agricole complet a été réalisé dans le cadre du PLU et que l’impact du Surf Park sur les activités agricoles a été étudiée.

Modifications envisagées :

Cf. avis de l’Etat
Une carte délimitant les espaces agricoles pérennes modifiés est ajoutée au rapport de présentation.
L’analyse de l’impact du Surf Park sur les activités agricoles est exposée plus en détail.

Extraits du rapport d'enquête publique

Avis général sur le PLU des services de l'état :

 

OAP (orientations d’aménagement et de programmation) 2018

Surf Park : (1AUW) 8,4Ha

Bergerie : (1AUL) 2,8Ha

 

Réponse de la préfecture :

 

          À ce dessin économique s'ajoute une pluralité de projets touristiques et de loisirs au contact du bourg et en milieu naturel. Certains d'entre eux sont justifiés par les retombées économiques attendues du projet de Surf Park, pour lequel vous prélevez 8 ha sur des espaces agricoles pérennes déterminés par le SCoT.

 

          Au total, les surfaces vouées aux activités économiques atteignent 25,4 ha auxquelles s'ajoutent 8 ha à vocation de tourisme de plein air aux abords de l'étang du Grand Fay. Le SCoT fixe un objectif de réduction de 10% de la consommation d'espaces a des fins économiques, qu'il traduit sur le territoire intercommunal de Sud Estuaire par une enveloppe surfacique de 73,1 ha correspondant à la consommation maximale d'espaces permise d'ici 2030.


          Il convient dès lors de démontrer la compatibilité du PLU avec le SCoT en faisant état des surfaces à consommer dans les PLU des cinq autres communes de l'intercommunalité. L'indication selon laquelle seulement 10,9 ha de surfaces économiques ont été consommés depuis l'approbation du SCoT ne peut suffire à démontrer la compatibilité de votre projet.

Schéma de COhérence Territoriale SCOT Pays de Retz (28/06/2013)

6 intercommunalités, document téléchargeable sur notre site

1.2 Gérer l’espace de façon économe

Page 16

Ces extensions urbaines doivent respecter les objectifs d’économie d’espaces et de densité définis par le SCoT ci-dessous. Les extensions doivent s’inscrire en continuité des centres-villes, centres-bourgs, pôles communaux et quartiers en recherchant systématiquement :

◗ ◗ la proximité et l’accessibilité aux équipements, aux commerces, aux services et des transports collectifs,

◗ ◗ une articulation avec le tissu urbain existant (trame viaire, espaces publics, cheminements, trame verte et bleue...)

◗ ◗ sans obérer l’exploitation des espaces agricoles pérennes et en affirmant les limites urbaines.