Lundi 17 juin 2019, deux membres du PRE ont participé à un colloque à Nantes au palais des congrès organisé par le département avec pour thème " Terres à ménager". Ils ont pu prendre la parole pour parler de notre lutte.Ils ont également rencontré Monsieur Philippe Grosvalet qui a dit que ce projet est aberrant.

Voir l'article : Pour Philippe Grosvalet, le projet de Surf park est « aberrant »

Le Président du conseil départemental, Philippe Grosvalet, se dit opposé au projet de Surf park à Saint-Père-en-Retz.

Mercredi 12 juin 2019

 

s’est déroulée la réunion publique que nous avons animée ( Le Conseil d’administration du PRE ( Pays de Retz Environnement) à la

mairie de St Père en Retz.

 

Les 150 personnes présentes étaient très intéressées par les différents power-point que nous avions préparés :

 

sur les chiffres concernant la dépense en eau et en électricité.

Sur la technologie présumée d’un surf park

sur l’historique de l’association

 

Des prises de paroles de différentes associations se sont succédées :

 

Bretagne vivante: Mme Chagneau ( Bretagne Vivante) a lu la réponse au recours contentieux déposé par les trois ONG "Bretagne vivante, La LPO et France Nature Environnement ( et non par le PRE comme on peut le lire dans Presse-Océan)

 

Terres communes: Un membre de "Terres communes" a rappelé l'urgence d'économiser les terres agricoles pour nourrir sainement la population.

 

Attac:  Un membre de Attac a expliqué quelles étaient ses actions.

 

Pour remettre les informations à leur place,

Venez participer à la réunion publique le mercredi 12 juin 2019 dans les salles annexes de la mairie de

St Père en Retz à 20h30.

Résistons au surf park et son monde! Ne nous laissons pas submerger par cette vague de béton!

Nous vous attendons nombreux!

Les sujets de l'eau, de la consommation électrique, du plan local d'urbanisme, de la brochure sur le projet, des impacts de la circulation routière, seront abordés.

Annonce sur France Inter lors de l'émission "CO2 mon amour" du 8 juin

Les deux porteurs de projet ne lâchent rien NOUS NON PLUS!!!

Voici notre réponse à leur quatre pages:

Nous avons repris page par page leur argumentaire:

Réponse au projet-papier des deux porteurs de projet de surf park

 

Première page : Une ambition 

 

Tout d’abord, on surfe sur l’affectif : ma grand-mère est née à Frossay, j’ai passé mes vacances à St Brévin, mes grands-parents ont acheté une ferme à st Père………

 

Deuxième page :Un rêve pour tous les surfeurs : Non, tous les surfeurs ne rêvent pas de faire du surf dans un bassin !

 

Faire du surf, c’est communier avec la nature. La vague,elle se mérite. Faire du surf dans le bruit, avec des spectateurs, loin de la nature, et

 

en payant !!….. ce n’est pas le trip de tous les surfeurs !!

Une prise de parole par un agriculteur de Ste Pazanne

Objet : Projet de Surf park

Monsieur Le Maire,

 

Des habitants du Pays de Retz se sont réunis en association et sont heureux de vous faire part de la naissance de PRE : Pays de Retz Environnement. Les statuts sont déposés en préfecture depuis le 8 avril 2019.

Parmi les membres de son conseil d’administration certains vous demandent, par voix de presse ou à titre personnel depuis déjà quelques mois la tenue d’une réunion publique à Saint Père . La création de leur association leur permet maintenant d’officialiser cette demande.

Qu'on se le dise!!

Il est encore possible d'aller en mairie de St Père en Retz pour écrire dans le livre votre avis concernant le surf Park!!

Vous trouverez en bas du site, dans "Contact", un bulletin d'adhésion si vous souhaitez adhérer.

( cotisation libre à partir de 1 €)

L’Association a pour objet de protéger, de conserver et de restaurer les espaces agricoles naturels et urbains, ressources, milieux et habitats naturels qui les composent, les espèces animales et végétales qui les habitent et de manière générale la diversité et les équilibres fondamentaux écologiques, l’eau, l’air, les sols, les sites, les paysages et le cadre de vie, de lutter contre les pollutions et nuisances de toutes sortes, contre l’aliénation des chemins ruraux et de randonnée, contre l’artificialisation et l’accaparement des terres agricoles, de promouvoir la découverte et l’accès à la nature et d’une manière générale, d’agir pour la sauvegarde de ses intérêts dans le domaine de l’environnement, de l’aménagement harmonieux et équilibré du territoire et de l’urbanisme ainsi que de défendre en justice l’ensemble de ses membres.

Elle exerce son action prioritairement sur le territoire de la 9ème circonscription de Loire-Atlantique.
Elle exerce également son action à l’égard de tout fait et notamment de fait de pollution qui, bien que né en dehors de sa compétence géographique, serait de nature à porter atteinte à l’environnement du territoire précité.